Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

top gear

19 Août 2014 , Rédigé par jr Publié dans #loisirs divers

Lire la suite

lucy

17 Août 2014 , Rédigé par jr Publié dans #loisirs divers

Lire la suite

dairy

13 Août 2014 , Rédigé par jr Publié dans #personnages

~~« Les troupeaux ont tendance à grossir et à rester de plus en plus en bâtiment, mais qu’adviendra-t-il lorsque le prix du fioul augmentera, que la pression sur les antibiotiques se fera plus forte, ou que le pâturage devienne obligatoire ? »

~~l’herbe a besoin de repos Vincent essaye que l’herbe soit la plus rase possible en sortie de parcelle, quitte à perdre un peu de lait par vache mais à en gagner à l’hectare. « Il faut savoir que l’herbe a besoin de repos. Les systèmes de pâturage continu en full-grass, c’est une hérésie ! Si l’herbe est constamment coupée, on se retrouve forcément avec un paillasson dès le mois de juin. » En effet, l’herbe une fois cisaillée fait des réserves dans ses racines avant de se remettre à pousser. En coupant les feuilles trop fréquemment, la plante s’épuise et sèche rapidement. Le stade trois feuilles est optimal, à la fois pour les réserves de la graminée et pour l’animal avec une herbe riche en azote et peu de lignine.

~~« Pour que les vaches ingèrent suffisamment d’herbe, il faut qu’elles aient faim avant d’aller dehors, c’est une règle de base du pâturage. L’an dernier, j’ai donné trop de maïs. Résultat : je me suis fait déborder par l’herbe et j’ai été contraint de faire de l’enrubannage, qui plus est, de mauvaise qualité. »

~~ « Il faut lâcher les vaches le plus tôt en saison. Je préfère faire une transition alimentaire longue avec un vrai déprimage des prairies, plutôt que de les lâcher en avril dans 30 cm d’herbe, où l’on court à la catastrophe !»

Lire la suite

Mecaretrosport 76

10 Août 2014 , Rédigé par jr Publié dans #Prés de chez moi

Lire la suite

haute normandie, recul de 30 000 ha des prairies 2000-2010

8 Août 2014 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

~La période 2000-2010 a été marquée par un recul de 30 000 ha des prairies (soit une baisse de 13 %) et par la fin de la jachère obligatoire qui a entraîné la quasi-disparition de la jachère (elle ne représente plus que 1,4 % de la SAU). Cela correspond à une forte accélération du phénomène de retournement des prairies par rapport aux autres régions françaises. (IC 18 : 21,96 % des surfaces agricoles sont constituées de prairies et de pâturages permanents). Malgré une baisse du troupeau laitier (qui compte 129 993 vaches, soit 28 000 têtes de moins en 12 ans), la production régionale de lait reste stable, autour de 854 millions de litres (3,5 % de la référence nationale) (IC 46) et la moitié des exploitations régionales élève toujours des bovins (le cheptel allaitant totalise également 78 000 vaches et se caractérise par sa stabilité sur les dix dernières années). La filière laitière, qui conserve une place essentielle dans la région, se caractérise par une forte concentration en aval de la filière, quatre entreprises collectant plus de 90 % du litrage haut-normand. Malgré la grande diversité des cultures.

environnement

~La région compte ainsi 163 captages prioritaires au titre du Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux, dont 22 captages identifiés au titre du Grenelle de l’environnement (sur 456 captages en région, soit 36 % des captages régionaux). Selon le dispositif de surveillance du réseau sources nitrates, les stations dont les eaux ont été analysées à plusieurs reprises en 2004-2005 et en 2010-2011 présentent des résultats globalement comparables, avec des teneurs fortes en nitrates sur la pointe de Caux et dans le sud du département de l’Eure. Une tendance à la hausse (entre 1 mg/l et 5 mg/l) a été constatée sur plus de la moitié des points de prélèvement. La synthèse des données entre 2000 à et 2010 fait également ressortir une présence quasi-généralisée des pesticides dans les eaux souterraines, avec au moins un dépassement constaté sur 16% des stations de suivi.

www.hautenormandie.fr PO+PDR+V2

Lire la suite

Les bases de l’itinéraire technique des blés ECO-PHYTO

27 Juillet 2014 , Rédigé par jr Publié dans #suivi de la ferme

Lire la suite

lindebeuf

21 Juillet 2014 , Rédigé par jr Publié dans #Prés de chez moi

Lire la suite

ferguson

16 Juillet 2014 , Rédigé par jr Publié dans #vie d'autrefois

Lire la suite

DairyProQ

16 Juillet 2014 , Rédigé par jr Publié dans #Matériel

~~ 03/07/14 Module de traite automatique DairyProQ avant lancement sur le marché Bönen, 21. Mai 2014 Le prototype innovant DairyProQ de GEA avait fait parlé de lui à l’occasion du salon EuroTier 2012 et avait été distingué par la DLG avec une médaille d’or. Depuis GEA Farm Technologies a poursuivi le développement de ce module de traite entièrement automatisée et annonce son lancement sur le marché à partir de 2015. DairyProQ effectue toutes les étapes de la traite entièrement en automatique : dès le début, à partir de la préparation du trayon (pré-trempage) et de l’analyse des premiers jets, puis la traite jusqu’au processus de post-trempage et à la dépose des gobelets trayeurs. Cela comprend la désinfection intermédiaire des gobelets et leur nettoyage extérieur entre chaque vache. La particularité de ce module de stalle automatique est l’automatisation complète de l’ensemble du processus dans un système unique et autonome. La traite est entièrement automatisée au niveau de chaque stalle. Cette solution de stalle individuelle permet un accès libre à l’animal à tout moment avec une traite continue et efficace. Elle est particulièrement adaptée aux grandes exploitations. DairyProQ est en test depuis 2013 dans une installation de 32 modules. Une seconde ferme pilote de 40 modules va bientôt être équipée. Un concept de service nouveau permet l’entretien pendant le fonctionnement et assure une disponibilité permanente avec une maintenance optimisée et des coûts maitrisés. Dans cet objectif, des spécialistes au sein de GEA et des distributeurs seront formés et certifiés pays par pays. La commercialisation débutera début 2015 sur des marchés sélectionnés avec une gamme de taille de 28 jusqu’à 80 modules. DairyProQ Photo : Ferme pilote équipée de 32 modules de traite automatique DairyProQ

DairyProQ
Lire la suite

2008

6 Juillet 2014 , Rédigé par jr Publié dans #loisirs divers

Lire la suite