Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Merlo Multifarmer

17 Août 2010 , Rédigé par jr Publié dans #Matériel

Lire la suite

En dessous de 150 €, il est clair que les producteurs perdent de l'argent.

12 Août 2010 , Rédigé par jr Publié dans #actualité agricole

Une moisson de hausses

Consommation

La flambée du prix du blé renvoie à 2007 et 2008, deux années où les cours avaient été multipliés par deux./Photo DDM
La flambée du prix du blé renvoie à 2007 et 2008, deux années où les cours avaient été multipliés par deux./Photo DDM
La flambée du prix du blé renvoie à 2007 et 2008, deux années où les cours avaient été multipliés par deux./Photo DDM

La flambée du prix du blé, liée pour beaucoup à la mainmise des fonds spéculatifs, commence à inquiéter les éleveurs confrontés à la hausse du prix de l'alimentation animale. Mais les consommateurs appréhendent aussi les prochaines hausses sur les produits basiques.

« S'il n'y avait cette sécheresse en Russie, on ne parlerait pas des cours du blé. Rien ne justifie cette tension sur les céréales en 2010 puisqu'on bénéficie d'une situation de stock relativement importante en France et dans le monde… »

Patrice Auguste, un des responsables de la puissante Association générale des producteurs de blé (AGPP) ne comprend pas cette brusque envolée des prix. « Cette année, on en est à 195 millions de tonnes en stock de blé. Même si la production russe passe de 62 à 50 millions, rien ne peut justifier cette hausse des prix. »

En attendant, avec des variations de prix sur une journée de plusieurs dizaines d'euros, la volatilité du prix des céréales connaît des amplitudes folles, ce que déplorent les producteurs. L'an passé, on avait atteint des niveaux catastrophiques à 110 € la tonne. Heureusement, ces derniers mois ont vu le retour à des prix rémunérateurs. En dessous de 150 €, il est clair que les producteurs perdent de l'argent.

Les difficultés pourraient bien s'amplifier ces prochains jours avec les inévitables répercussions de cette flambée des prix sur quelques produits basiques de notre alimentation. La Russie a annoncé un embargo à partir de 15 août s'appliquant à des contrats déjà signés avec, de fait, le risque de livraisons non assurées. Hier, à son tour, le ministre ukrainien de l'Agriculture a annoncé qu'il proposerait l'instauration de quotas à l'exportation.

En attendant, on voit s'envoler les prix des produits destinés à l'alimentation animale. Cette crise, l'énième pour les agriculteurs, surgit sans prévenir avec déjà des répercussions au quotidien pour les éleveurs.

Dans l'Aveyron par exemple, on estime entre 50 et 100 € le coût de production en plus par tête de bovin.

Lire la suite
Lire la suite

NORMANDO

9 Août 2010 , Rédigé par jr Publié dans #Bovins

Lire la suite

À TOUT BOUT DE CHAMPS

8 Août 2010 , Rédigé par jr Publié dans #Prés de chez moi


Stage de formation en traction animale Prommata
envoyé par catharsisprod. - L'actualité du moment en vidéo.

Une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) a

été créée à Dieppe. Elle sera alimentée par la ferme maraîchère bio de

Nicolas Mazzarèse à Fresles, dans le Pays de Bray. Le jardin potager est en

cours d’élaboration : il devrait s’étendre sur 2,7 hectares, dont 8 000 m

 

2 en plein champ et 800 m2

en tunnel froid.

L’objectif est de fournir à l’AMAP 40 paniers de fruits et légumes biologiques par semaine. Nicolas Mazzarèse a

emménagé dans cette ferme en août 2006. Auparavant, il était enseignant dans l’Eure

 

 

 

Le bio-fonctionnement de la ferme

"Mon objectif est de supprimer le plus

rapidement possible le compteur EDF,

une éolienne devrait être installée, ainsi

que des panneaux solaires pour chauffer

l’eau. Une citerne récupérera les eaux de

pluie qui seront fi ltrées afi n d’être potables.

Nous nous chaufferons au bois

dans la partie habitation.

Mon exploitation ne nécessitera pas

de gros investissements en matériel car

j’ai choisi de travailler avec deux ânes,

et un équipement de traction adapté.

Je n’achèterai donc pas d’engins motorisés.

J’ai d’ailleurs suivi une formation

avec l’association Prommata (Promotion

du matériel moderne agricole à traction

animale) en Midi-Pyrénées, en plus de

ma formation en maraîchage bio dans

le Jura. Mais j’ai besoin tout de même

d’un petit capital pour démarrer puisque

je compte livrer les premiers paniers à

l’AMAP au printemps 2007. D’ici-là, je

ne disposerai que d’un demi-revenu, en

tant que jeune retraité de l’Education

nationale. J’espère ne pas avoir besoin

d’emprunt. Si c’est le cas, je m’adresserai

à la Nef, qui est une coopérative de

fi nances solidaires".

Lire la suite
Lire la suite

Succès de la fête villageoise GERVILLE-MANIQUERVILLE

8 Août 2010 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

201008024c5612ba3d1da-0.jpg201008024c5612ba3d1da-3.jpg201008074c5caab8a3d8e-2.jpg201008074c5caab8a3d8e-0.jpg

 

 

Lire la suite

Séchage du foin à Montreuil-en-Caux

26 Juillet 2010 , Rédigé par jr Publié dans #Prés de chez moi

Lire la suite

1968 2010 Moissoneuses

24 Juillet 2010 , Rédigé par jr Publié dans #suivi de la ferme

 

 


motj.jpg
Lire la suite

claas Mähdrescher

24 Juillet 2010 , Rédigé par jr Publié dans #vie d'autrefois

Lire la suite