Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
blog de jean-rené.maurouard

Articles avec #pays de caux tag

haute normandie, recul de 30 000 ha des prairies 2000-2010

8 Août 2014 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

~La période 2000-2010 a été marquée par un recul de 30 000 ha des prairies (soit une baisse de 13 %) et par la fin de la jachère obligatoire qui a entraîné la quasi-disparition de la jachère (elle ne représente plus que 1,4 % de la SAU). Cela correspond à une forte accélération du phénomène de retournement des prairies par rapport aux autres régions françaises. (IC 18 : 21,96 % des surfaces agricoles sont constituées de prairies et de pâturages permanents). Malgré une baisse du troupeau laitier (qui compte 129 993 vaches, soit 28 000 têtes de moins en 12 ans), la production régionale de lait reste stable, autour de 854 millions de litres (3,5 % de la référence nationale) (IC 46) et la moitié des exploitations régionales élève toujours des bovins (le cheptel allaitant totalise également 78 000 vaches et se caractérise par sa stabilité sur les dix dernières années). La filière laitière, qui conserve une place essentielle dans la région, se caractérise par une forte concentration en aval de la filière, quatre entreprises collectant plus de 90 % du litrage haut-normand. Malgré la grande diversité des cultures.

environnement

~La région compte ainsi 163 captages prioritaires au titre du Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux, dont 22 captages identifiés au titre du Grenelle de l’environnement (sur 456 captages en région, soit 36 % des captages régionaux). Selon le dispositif de surveillance du réseau sources nitrates, les stations dont les eaux ont été analysées à plusieurs reprises en 2004-2005 et en 2010-2011 présentent des résultats globalement comparables, avec des teneurs fortes en nitrates sur la pointe de Caux et dans le sud du département de l’Eure. Une tendance à la hausse (entre 1 mg/l et 5 mg/l) a été constatée sur plus de la moitié des points de prélèvement. La synthèse des données entre 2000 à et 2010 fait également ressortir une présence quasi-généralisée des pesticides dans les eaux souterraines, avec au moins un dépassement constaté sur 16% des stations de suivi.

www.hautenormandie.fr PO+PDR+V2

Lire la suite
Lire la suite

Belle récolte du lin en Pays de Caux

1 Septembre 2012 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

Lire la suite
Lire la suite

La betterave en pays de caux

24 Octobre 2011 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

L'histoire de la betterave

Publié le samedi 28 mars 2009 à 01H00

Antoine Savalle et Claude Douyer et les fourches à deux dents

Antoine Savalle et Claude Douyer et les fourches à deux dents

 

 

 

L'écrivain Claude Douyer, retraité de l'INRA, s'est attelé à écrire l'histoire de la betterave sucrière l'année dernière. L'ouvrage vient de paraître.

 

 

La betterave, de Napoléon à aujourd'hui

Publié le vendredi 20 mai 2011 à 08H00

La production betteravière est retracée depuis son origine, en 1812

La production betteravière est retracée depuis son origine, en 1812            

 

  1.  

 

Lire la suite

LE COSTUME DES JOURS OUVRIERS - ARTISANS ET PAYSANS

2 Janvier 2011 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

LE COSTUME MASCULIN

 

Au XVIIIème siècle, la chemise et la culotte de toile sont les vêtements de travail des ouvriers agricoles    l'été. Un mouchoir de toile noué autour du cou complète la tenue. Les guêtres ou houseaux de toile ou de coutil protègent les bas ou les jambes (pour ceux qui n'ont pas de bas. Les sabots de bois    économisent les chaussures réservées aux jours de fête. Le chapeau à bord (feutre de laine)  abrite du soleil ou de la pluie et se porte sur un bonnet de laine.

A la fin du XVIIIème siècle, le velours de coton est adopté pour la confection des culottes et la siamoise    (chaine:lin - trame:coton) rayée pour les pantalons.

 

Au XIXème siècle, la blaude ordinaire (non brodée) connut un grand succès tout au long du siècle chez les    classes laborieuses, elle fut parfois le seul vêtement avec le pantalon de coutil.

 

La casquette devient une coiffure populaire vers le milieu du XIXème siècle. Précédemment, les premières    casquettes furent portées par des citadins et des propriétaires ruraux fortunés. A partir de 1850 environ, elle devint le crouvre-chef des ouvriers, des paysans et des matelots. C'est    vraisemblablement  à la fin de ce siècle que la casquette "à pont" est à la mode chez les cultivateurs.

 

La cravate, comme au siècle précédent, est un mouchoir noué.

 

Les vêtements de protection sont rares : les gilets de peau de mouton préservent du    froid et de l'humidité. Le tablier de cuir est porté par les bourreliers et les forgerons.

 

trio-paysan.JPG

 PAYSAN AVEC MOUCHOIR DE COU ET    BONNET DE COTON

PAYSANNES PORTANT CALIPETTE ET BONNET    DE DESSOUS

 

LE COSTUME FÉMININ

 

Au XVIIIème siècle, la tenue féminine quotidienne comprend : Chemise de toile à manche,    corselet, jupes de toile ou de siamoise légère ou d'épais tissus selon la saison, mouchoir de cou, bonnet matelassé, tablier de toile oiu de lin, bas de laine et sabots de    bois. 

 

Pour s'abriter des intempéries, la femme s'enveloppe dans une cape appelée "capot", un vaste    capuchon protège la tête. Quelquefois c'est un tablier de droguet que l'on met sur la tête et les épaules poyur se protéger du mauvais temps. On l'appelle "tablier à    s'affubler".

 

Au XIXème siècle, les articles de bonneterie, par leur bon marché et leur facilité    d'entretien, sont adoptés par les femmes, en particulier le bonnet de coton, qu'elles portent le jour pour travailler. Mais elles possèdent d'autres bonnets journaliers : bonnets matelassés    (simples et de petites dimensions), serre-tête, calipettes, bonnets à pattes nouées sous le menton, bonnets carrés. Elles utilisent aussi le dessous des bonnets ronds qu'elles portent les    jours fériés (départements de l'Eure et de la Seine-Maritime autrefois Seine-Inférieure). 

 

L'abondante production normande des mouchoirs de cou imprimés permet aux femmes d'en    posséder un grand nombre aux décors variés.

 

 

Les bas de coton fabriqué sur métier sont unis, rayés et même    imprimés.

 

 

Margot-Calipette.JPG

 PAYSANNE PORTANT BONNET DIT    "CALIPETTE"

 

serre tete duclair

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PAYSANNE PORTANT UN BONNET SERRE-TÊTE

 

( DUCLAIR ET LES BORDS DE SEINE)   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

filles-bonnets.JPG

 

 

 

 

JEUNES PAYSANNES ENTOURANT UN RICHE FERMIER

 

PETIT BONNET SIMPLE

CALIPETTE FLEURIE

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeanneton-Varengeville.JPG

PAYSANNE  GOÛTANT LE CIDRE NOUVEAU

BONNET DE VARENGEVILLE SUR MER

 
Lire la suite
Lire la suite

Succès de la fête villageoise GERVILLE-MANIQUERVILLE

8 Août 2010 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

201008024c5612ba3d1da-0.jpg201008024c5612ba3d1da-3.jpg201008074c5caab8a3d8e-2.jpg201008074c5caab8a3d8e-0.jpg

 

 

Lire la suite

La barriai cauchoise

15 Juillet 2010 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

Lire la suite

Veules les Roses

8 Juin 2010 , Rédigé par jr Publié dans #pays de caux

 

Lire la suite
1 2 > >>