Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de jean-rené.maurouard

Sophie Poux, productrice de lait : "Je ne peux pas forcer Nicolas Sarkozy à venir !"

2 Juillet 2010 , Rédigé par jr Publié dans #Actua Lait

Témoignage. Sophie Poux, 40 ans, productrice de lait du Tarn-et-Garonne


Sophie Poux n'a pas noté de changement depuis l'émission.

Le 25 janvier, Sophie Poux participait à l'émission « Paroles de Français ». Elle avait interpellé le chef de l'État qui lui avait proposé de venir voir son exploitation de Lacour, située à 25 km de Moissac. Nous l'avons retrouvée alors qu'elle attend toujours la visite de Nicolas Sarkozy.

N'êtes-vous pas déçue que le président ne vienne pas vous voir comme il vous l'avait promis ?

J'ai quand même bon espoir qu'il vienne même si je ne suis pas dans son agenda. Normalement c'est un homme de parole, il fait ce qu'il dit. Moi je l'attends, en plus il n'a pas encore vu les producteurs de lait. Mais c'est vrai que s'il ne vient pas, je serais déçue. Je ne comprends pas car c'est lui qui m'a proposé de venir voir mon exploitation. J'ai juste validé l'invitation. C'est pas logique. J'ai du travail chez moi, s'il veut venir voir sur le terrain, je lui montrerai en étant respectueuse mais sans faire de « chichis ». On est des citoyens, c'est un devoir de lui dire la vérité.

Après l'émission, vous lui aviez remis deux lettres évoquant la difficulté de votre situation, qu'en est-il ?

Je lui ai écrit des choses que je ne pouvais pas dire à la télévision, sur la situation de mon exploitation. Mais attention j'ai pas touché d'argent ! Les rumeurs que j'ai entendues sont fausses. J'ai fait ça pour l'agriculture, les producteurs de lait. J'ai eu une réponse charmante de Nicolas Sarkozy, à la manière d'un homme politique. Dans sa réponse, il m'a juste expliqué qu'il avait pris en considération ce que j'avais écrit.

Par conséquent, avez-vous noté des changements ?

Il y a eu de grandes annonces concernant les hausses du prix du lait mais ça dépend pas de Nicolas Sarkozy. Les producteurs de lait de toute tendance, c'est-à-dire pas seulement l'interprofession, n'ont toujours pas été écoutés. Je voulais que le président organise une table ronde car il n'y a que lui qui puisse le faire. C'est lui qui a le pouvoir de changer les choses, pas Mme Poux ! Pour l'instant ça n'a pas été fait, mais j'ai toujours espoir, peut-être que cela prend du temps à réaliser.

Regrettez-vous alors d'avoir donné ces deux lettres et d'avoir accepté qu'il vienne ?

Non je ne regrette rien du tout. Je ne peux pas le forcer à venir ! Peut-être que comme il est à 50 km de chez moi, il repère les lieux, regarde bien les panneaux pour pouvoir venir la prochaine fois, sans se perdre…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article