Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de jean-rené.maurouard

paturage

9 Février 2014 , Rédigé par jr Publié dans #paturage

En vue d'une réglementation - Le Ciwf mobilise un million d'européens pour le bien être des vaches laitières

( Publié le 05/07/2012 à 07h11 )
Le Ciwf (Compassion in world farming), Ong qui œuvre pour le bien-être des animaux d’élevage, lance une initiative citoyenne européenne visant à améliorer les standards de bien-être des vaches laitières en Europe ... Au détriment de celui des éleveurs et de leurs conditions de travail ?

Vaches laitières logettes caillebotis
Légiférer sur le bien-être des laitières, pourquoi pas, mais le débat s'annonce houleux. Bien que pratique pour les éléveurs
et plutôt sain pour les vaches, le logement en bâtiments modernes, comme ici en logettes-caillebotis, ne semble pas être
du goût de tout le monde. (© Terre-net Média)

La question du bien-être des vaches laitières fait des remous parmi les défenseurs de la cause animale.  Ce fût le cas dernièrement avec la manifestation contre l’élevage de 1.000 vaches dans la Somme, entre autres pour des raisons de logement des animaux, ou encore lors de la mobilisation au Trocadéro pour de 'meilleurs" modes d'élevage des bovins.

Avec le soutien de la Société mondiale pour la protection des animaux (Wspa) et de l’entreprise de crèmes glacées Ben & Jerry’s, le Ciwf (Compassion in world farming) souhaite qu’une législation spécifique pour les vaches laitières soit mise en place. « Alors que des dispositions européennes spécifiques protègent déjà certains autres animaux d’élevage, les 23 millions de vaches laitières européennes ne bénéficient d’aucune protection minimale et souffrent souvent de problèmes de santé, de conditions d’hébergement inadaptées et d’accès insuffisants aux pâturages », s’insurge le Ciwf.

 « De très bonnes chances d'aboutir »

L'initiative citoyenne :

Depuis le 1er avril 2012, l’Initiative citoyenne européenne (Ice) permet à tous les citoyens de l'UE de participer directement à l'élaboration des politiques européennes, en invitant la Commission Européenne à présenter une proposition législative.
Pour cela l’Inititative doit rassembler au minimum 1 million de signatures de citoyens provenant d’au moins 7 des 27 pays membres de l’Union Européenne.

Une initiative citoyenne européenne visant à améliorer les standards de bien-être des vaches laitières est en cours depuis le 21 juin 2012. Au moins un millions de signatures sont requises pour que la Commission européene se penche sur la question.

Selon Léopoldine Charbonneaux du Ciwf, le million de signatures doit être réuni dans un délai d'un an. Un nombre minimum de signatures doit par ailleurs être récolté dans chaque pays. En France, l'initiative devra recueillir au moins 55.000 signatures.

La Commission européenne ayant validé l'initiative des Ong le 9 mai dernier, le dossier devra être déposé à Bruxelles le 9 mai 2013 au plus tard. Ensuite, la Commission aura six mois pour valider les signatures et répondre si, oui ou non, elle accepte de légiférer sur le bien-être des vaches laitières. « Dans la mesure où la Commission a déjà déploré l'absence de législation européenne en la matière dans un rapport publié début 2012, notre initiative a de très bonnes chances d'aboutir » a expliqué Léopoldine Charbonneaux.

« Nous avons besoin de lois strictes »

Pour Léopoldine Charbonneaux, porte-parole de l'Ong en France, cette initiative citoyenne « nous permet de sensibiliser le grand public à la question majeure du bien-être animal des vaches laitières, grandes oubliées de la législation européenne ». Très impliquée sur les conditions d’élevage des vaches laitières, l’Ong avait sensibilisé le grand public le 15 mars dernier sur les différents modes d’élevage des vaches, lors d’un évènement à Paris au Trocadéro. 

Au Royaume-Uni, Suzi Morris, directrice de la Société mondiale pour la protection des animaux (Wspa) estime que « nous avons besoin de lois strictes pour éviter qu’un grand nombre de vaches européennes ne souffrent de mammites douloureuses, de boiteries, d’infertilité et d’une durée de vie très réduite ». Que de raccourcis ! Aucun éleveur n’a intérêt à posséder des animaux malades. Il parait alors difficile, voire inutiles, de légiférer pour limiter ces problèmes sanitaires, qui de plus, ne sont pas forcément liés au mode de logement. Faire une norme en faveur du bien être des vaches laitière, pourquoi pas, tout dépend de ce que l'on y inclura. Néanmoins, n'oublions pas le bien être et les conditions de travail des éleveurs, dont la taille des troupeaux s'agrandit, ce qui rend le pâturage souvent plus contraignant. Affaire à suivre...

Qu'en pensent les français ?

Selon un sondage Yougov France commandé par le Ciwf, « 73 % des Français souhaitent que le lait qu’ils consomment provienne de vaches ayant accès au pâturage une grande partie de l’année. Pour 87 % d’entre eux, le bien-être animal est un critère de choix important lors de l’achat d’un produit laitier. Ce critère est même considéré comme « très important » par 52 % des personnes interrogées ». Néanmoins, ces chiffres ne semblent pas forcément transparaitre dans le panier des consommateurs.
D’après le Ciwf, une étude menée à travers l’Union Européenne révèle que 89 % des consommateurs pensent que les vaches ont besoin de réglementation pour assurer leur protection, et 81 % déclarent qu’ils signeraient une pétition en ce sens.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article