Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de jean-rené.maurouard

la majoration des premiers hectares : Cet outil peut freiner l’agrandissement

6 Septembre 2013 , Rédigé par jr Publié dans #Pac

JA pour une PAC qui valorise les actifs

jeudi, 05 septembre 2013 15:20

 

L’accord politique obtenu en juin dernier sur la PAC va permettre à chaque état membre de mettre en place des dispositifs d’attribution des aides adaptés.

Avec les outils à disposition, il est possible de donner plus de sens aux aides, à condition d’en définir des modalités d’application justes. Aussi pour ne pas tomber dans les deux travers imaginables qui sont celui du statut quo et celui de l’éparpillement, le gouvernement devra faire des arbitrages courageux et ambitieux.

Jeunes Agriculteurs a tenu à rappeler lors de sa conférence de presse de rentrée qui a eu aujourd’hui certains choix nécessaires pour une PAC plus juste.

Avant tout, la prochaine PAC devra prendre en compte la majoration des premiers hectares afin de reconnaitre et valoriser tous les actifs exploitants et pas uniquement les hectares. Cet outil peut freiner l’agrandissement et la perte de valeur et ainsi conduire à un plus grand nombre d’emploi en agriculture. Mais nous posons des conditions sans lesquelles la mesure peut perdre toute son efficacité : exclusions des bénéficiaires non légitimes des aides et reconnaissance de tous les associés des GAEC. Dans le cas des autres sociétés, il faudra veiller à faciliter leur passage en GAEC.

JA souhaite l’abandon de l’historique des aides, que nous considérons comme un non sens : un jeune qui s’installe c’est d’abord un projet, une création d’entreprise, pas la gestion d’une rente. Avec la nécessité de renouveler les générations et la situation tendue pour certaines filières, nous devons mobiliser les bons mécanismes pour s’éloigner progressivement mais rapidement de cet historique au premier rang desquels une attribution forfaitaire du verdissement, qui aurait aussi le mérite d’être équitable sur tous les territoires (même contraintes, même montant).

Enfin, notre syndicat souhaite insister sur le besoin de garder des aides couplées afin de maintenir ou développer des filières qui sont aujourd’hui menacées. Nous proposons la mise en place d’aides couplées au maximum de l’enveloppe disponible et en majorité à destination de l’élevage ruminant avec des critères rénovés, ainsi que pour toutes les protéines végétales.

Retrouvez l’ensemble des thèmes qui ont été développés lors du point presse en pièce jointe "dossier de presse". 

 

http://www.jeunes-agriculteurs.fr/a-la-une-languedoc/item/739-conférence-de-rentrée-syndical

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article