Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de jean-rené.maurouard

Grève du lait. La FDSEA de Belle-Isle-en-Terre solidaire

21 Septembre 2009 , Rédigé par jr Publié dans #Actua Lait

21 septembre 2009

Envoyez l'article à un ami

Les syndicalistes FDSEA du canton de Belle-Isle-en- Terre revendiquent un libre arbitre concernant la grève du lait. Et annoncent un nouvel épandage.

Ils étaient une vingtaine de syndicalistes FDSEA du canton de Belle-Isle-en-Terre à se réunir, hier midi, pour se prononcer «pour ou contre la grève du lait». Didier Le Corfec, encarté FDSEA et représentant de l'Apli, et le responsable cantonal FDSEA, Serge Guével, dénoncent «le tapage négatif» fait par leurs représentants nationaux, et même locaux. «On ne leur demande pas d'être pour; mais chacun est libre de son choix», affirment les représentants, en accord avec l'assemblée. À cette réunion, tout le monde a fait au moins une fois la grève du lait depuis le début du mouvement. «Par solidarité ». «Ce qui m'a fait peur, c'est la banque, j'ai mis du temps à comprendre. Au début, beaucoup étaient sceptiques», témoigne l'un des producteurs de lait. Dans le canton de Belle-Isle-en-Terre, ils sont une centaine, dont 20% de syndiqués FDSEA, à peu près l'équivalent de la moyenne nationale. «Ils ont été courageux de commencer», commente un autre, tandis que tous ont en souvenir l'énorme rassemblement de vendredi, à Plouisy.

Épandage aujourd'hui à Sainte-Tréphine

La même opération d'épandage géant est prévue aujourd'hui à Sainte-Tréphine, entre Saint-Nicolas-du-Pélem, Gouarec et Rostrenen. «C'est loin, mais eux sont venus chez nous, nous irons». Encartés FDSEA, ils participent aussi aux rassemblements de la place du Vally à Guingamp. Ils y seront encore ce soir et demain soir, et parlent de «gênequand les syndicalistes prennent la parole». «Le mouvement doit rester indépendant», affirment-ils. «En décembre, au moment du renouvellement des cartes, cela risque d'être compliqué dans certains secteurs», prévoient-ils, parlant même d'endroits où «pour» et «contre» seraient «prêts à se taper dessus»...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article