Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de jean-rené.maurouard

La Confédération veut une Pac plus équitable

17 Février 2009 , Rédigé par jr Publié dans #Pac

Agriculture

mardi 17 février 2009


Ses porte-parole bretons se félicitent du débat sur la redistribution des subventions européennes. Mais ils en redoutent l'issue.

Abandonner la référence historique. La Confédération paysanne estime « injuste » ce système d'aides basé sur les subventions touchées par l'exploitant en 2000, 2001 et 2002. Pour Thierry Thomas, l'un des porte-parole, « il est injustifiable vis-à-vis des contribuables ». La Confédération rejette aussi l'idée d'une aide unique à l'hectare distribuée à tous les agriculteurs. « Elle serait injuste et contre-productive en terme d'emplois, note Thierry Thomas. Les grandes exploitations draineront le plus d'aides alors que leur contribution à l'emploi est plus faible que dans les zones d'élevage. » La Confédération paysanne s'inquiète du récent rapprochement entre 25 FDSEA (dont les quatre bretonnes) et Orama, l'association des producteurs de céréales et oléo-protéagineux, sur le bilan de santé de la Pac.

Soutenir l'emploi agricole. La Confédération paysanne réclame une aide plus significative sur les cinquante premiers hectares « pour soutenir les moyennes et petites fermes. »Une bonne façon également d'épauler les éleveurs de porcs et de volailles moins bien dotés en aides Pac. « 17 000 emplois d'actifs familiaux ont été perdus entre 2000 et 2007,rappelle Thérèse Fumery de la Confédération d'Ille-et-Vilaine. L'agriculture a déjà été lourdement restructurée, il faut coûte que coûte maintenir les emplois dans la production. »

Un signe fort en faveur de l'élevage. Le syndicat veut conserver le couplage des aides aux productions animales seule façon selon lui de maintenir les élevages allaitants et ovins. Il souhaite parallèlement revaloriser les systèmes herbagers avec des subventions plus conséquentes à l'hectare. Il réclame aussi « une aide à l'introduction des protéagineux »dans les assolements des grandes cultures et une autre « pour l'introduction des légumineuses dans les systèmes fourragers ». Il demande, enfin, la prise en compte des surfaces en légumes dans la redistribution des aides.

« Barnier doit aller jusqu'au bout ». Le ministre de l'Agriculture s'est beaucoup investi dans le dossier du bilan de santé de la Pac. Il est à l'origine de la « boîte à outils » susceptible de redistribuer les aides. Pour cause d'élections européennes, il pourrait abandonner rapidement les dossiers agricoles et laisser le chantier de la Pac « à un nouvel arrivant qui débarquera complètement ».La Conf' souhaite « que le ministre finisse le travail et prenne des décisions avant de partir. »

De gauche à droite : Vincent Pennober, Jean-François Guillemaud, Thérèse Fumery et Thierry Thomas porte-parole de la Confédération paysanne de Bretagne. : Ouest-France

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article