Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de jean-rené.maurouard

Jeunes agriculteurs - Pour des aides qui reposent sur des objectifs économiques et environnementaux

26 Janvier 2009 , Rédigé par jr Publié dans #Pac


( Publié le 14/01/2009 à : 10H 15 min )
 

A quelques semaines des décisions attendues sur la réorganisation des aides, Jeunes Agriculteurs a rappelé, que le syndicat défend l’instauration d’une aide spécifique à la culture de protéagineux de 150 à 200 euros par hectare. JA souhaite aussi une véritable prime à l’herbe de 140 à 150 euros par hectare.


De gauche à droite, Jérome Volle, William Villeneuve (président JA),
Bruno Ledru et Jean Michel Schaeffer  (© Terre-net Média)
Selon William Villeneuve, président de Jeunes Agriculteurs, la « convergence » des aides en productions animales et en productions végétales évoquée mercredi 7 janvier par les responsables d’Orama (Agpm, Agpb et Fop) ne fait pas partie des revendications du syndicat.

« Il sera un jour ou l’autre difficile de justifier, sans réelle contrepartie sociétale et environnementale, leur légitimité auprès du contribuable et de leurs représentants parlementaires », expliquait-il jeudi 8 janvier lors de la conférence de presse de rentrée du syndicat qui portait essentiellement sur la mise en œuvre du Ppp auquel les responsables de JA sont très attachés (Pour plus d'informations, lire l'article correspondant en cliquant ici).

Mais la conférence de rentrée a cependant été l’occasion pour JA de rappeler, à quelques semaines des décisions attendues du gouvernement sur la réorientation des aides Pac (dans le cadre du bilan de santé), la nécessité d’instaurer une aide spécifique à la culture de protéagineux de 150 à 200 euros par hectare. « Cela ne représenterait qu'un effort budgétaire de 500 millions d’euros environ (autour de 1% des soutiens publics à l’agriculture) et contribuerait à relancer la filière « protéines végétales », défend JA.

Pour une prime à l'herbe de 150 euros

Le syndicat souhaite par ailleurs une véritable prime à l’herbe de 140 à 150 euros par hectare, soit la moitié environ de ce que les éleveurs de bovins touchent par ha de maïs ensilage.

Mais pour favoriser le maintien important d’agriculteurs en activité, JA estime que cette prime à l’herbe doit être dégressive et plafonnée à 50ha de prairies par actif présent sur les exploitations. Ces deux exemples d'aides seraient d'une certaine manière « écolo-compatibles ».

En fait, hormis ces deux suggestions, les responsables de JA se sont réservés d’annoncer quelle serait selon eux la meilleure répartition des crédits disponibles dans le cadre de l’article 68 du règlement européen. Il permet au gouvernement de redistribuer jusqu’à 10% des soutiens publics reçus du 1er pilier.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article